Home > Nouvelles > Diarrhée chez les jeunes veaux ?

Diarrhée chez les jeunes veaux ?

28 janvier 2019

Diarrhée chez les jeunes veaux ?

La diarrhée chez les jeunes veaux, au cours des premières semaines de vie, est responsable d'une perte de revenu énorme dans le secteur de l'élevage bovin. 10% des veaux meurent encore des suites d’une diarrhée. De plus, les veaux survivants présentent souvent un retard de croissance à long terme et restent sensibles à toutes sortes d'infections pendant l'élevage. Ceci est donc une raison suffisante pour faire tout ce qui est nécessaire pour prévenir ces problèmes.

Les causes

La diarrhée juste après la naissance est généralement causée par une bactérie appelée Escherichia Coli. Elle se fixe à la paroi intestinale et sécrète une substance toxique, entraînant la « diarrhée jaune » connue. Un apport hydrique suffisant et un traitement avec des antibiotiques efficaces permettent généralement une guérison rapide.

La salmonelle pose parfois des problèmes, en particulier chez les veaux de boucherie. Il existe principalement deux variantes, à savoir Salmonella Typhimurium et Salmonella Dublin. Le premier concerne les très jeunes animaux. Après guérison, ils ne rechutent plus. La seconde survient à partir de quatre semaines et provoque souvent une récidive après la guérison. Salmonella Dublin montre une grande résistance aux antibiotiques.

Le pire, est une infection au cours des premiers jours de la vie avec toutes sortes de virus et / ou Cryptosporidium. Les virus les plus importants sont les rotavirus, les coronavirus, les torovirus et les virus BVD. Ceux-ci provoquent les mêmes lésions dans l'intestin, de sorte que le sucre que l’on retrouve dans le lait ne peut plus être décomposé en sucre simple ou en glucose. Le sucre de lait non digéré s'accumule et absorbe de l'eau du corps. Ce sucre de lait non digéré se retrouve dans le gros intestin et se décompose en acides gras qui, à leur tour, attirent l'eau et irritent l'intestin. L'intestin réagit en sécrétant beaucoup de mucus. Remplacez immédiatement le lait par du sérum physiologique (électrolyte) et par du sucre pour assurer un apport énergétique et en eau.

Les mesures à prendre

Powered by NutriSTART logoLe veau peut être infecté pendant deux périodes : d'une part, peu de temps après le vêlage, par le fumier de la vache et, d'autre part, par des excréments contaminés de l'environnement ou par contact direct avec un autre veau malade. Par conséquent, évitez pendant le vêlage que le fumier de la mère entre en contact avec le veau. Le veau nouveau-né doit être recueilli sur une litière propre et loger dans une cage à veaux individuelle propre après la distribution de colostrum.

Le colostrum de la plupart des vaches contient de nombreux anticorps contre tous les virus possibles présents dans l'exploitation. Au cours des deux premiers jours de la vie, les anticorps traversent l'intestin du veau et sont absorbés dans le sang. Ils y restent environ six mois pour protéger le veau contre les infections générales. Après les deux premiers jours de vie, les anticorps ne sont plus absorbés dans le sang et restent actifs dans l'intestin. Dans les exploitations qui, malgré une bonne hygiène générale, ont des problèmes de diarrhée contagieuse, le système immunitaire peut être renforcé.

Les anticorps peuvent être obtenus de trois manières :

  • Le colostrum en excès peut être conservé au congélateur par 100 g. Ces portions peuvent être ajoutées au lait au cours des trois premières semaines de vie.
  • Vous pouvez également vacciner la vache avec un vaccin contre le coronavirus pendant la gestation. Le colostrum sera alors plus riche en anticorps anti-rota et anti-coronavirus.
  • Pour protéger le veau contre les très jeunes diarrhée (coli), il doit y avoir autant d’anticorps que possible dans le colostrum. Cela peut être fait en vaccinant deux fois la vache gestante contre Coli le septième mois de gestation avec un intervalle de deux semaines.

 

nos solutions

Retour à la vue d'ensemble