Home > Éleveur de bétail > Des exemples > Stress thermique

Stress thermique

Stress thermique

Les bovins laitiers à haut rendement sont plus performants entre une température de 6 ° C et 20 ° C et une faible humidité relative (= la plus forte ingestion de matière sèche et production de lait). À une température ambiante> 21 ° C et une humidité relative ≥45%, l'ingestion de fourrage et la production de lait diminuent.

Les vaches soumises à un stress thermique paissent très peu, boivent beaucoup et se reposent en permanence. En raison de la faible consommation d'herbe, elles donnent beaucoup moins de lait. Un déséquilibre s’installe entre la consommation de fourrages et celle de concentrés. Ceci engendre une acidification du rumen. À la suite de cette acidification on observe une diminution de la consommation ainsi qu’une diminution de la résistance générale de l’animal. C'est pourquoi il est important que les vaches mangent même lorsque les températures sont hautes.

Conséquences du stress thermique pour la vache:

  • Température du corps plus élevée
  • Diminution de l’ingestion de matière sèche
  • Production de lait plus faible: THI ≥ 68: -0,30 L de lait / °THI supplémentaire
  • Diminution de la concentration en bicarbonate de sodium de la salive
  • Diminution de la rumination
    = plus grande chance d'acidification du rumen
    = diminution de la MG du lait

Les vaches doivent bénéficier d’endroits ombragés au pâturage. Si cela n’est pas possible, les vaches peuvent sortir le soir et la nuit lorsque la température est plus fraiche. Les vaches ont également besoin de beaucoup d'eau fraîche, de sel supplémentaire et de fourrage grossier comme du foin.

Comment minimiser les effets du stress thermique:

  • Fournir un refroidissement adéquat
  • Assurer un accès facile et un approvisionnement suffisant en eau douce
  • Fournir une litière propre
  • Rentrez aux heures les plus chaudes de la journée
  • Prévenir l'échaudage dans les fourrages grossiers (utiliser le Math’s FRESH TMR 1 à 2L / tonne de fourrage grossier)
  • Augmenter la densité énergétique de l'aliment (Math’s Bypass Fat)
  • Utiliser des tampons (Math’s BUF Balance 100 à 150 g / vache / j)

Aux produits

Retour à la vue d'ensemble